Rien n'est à moi. Tout est à la BBC.


Prologue

En un pays de Légende, au temps de la Magie, le Destin d'un grand royaume repose sur les épaules d'un jeune garçon.

Son nom est...

Merlin.


La nuit était tombée, mettant momentanément fin aux travaux de rénovations de la Cité. Les réparations n'étant plus aussi urgentes, les habitants avaient cessés de travailler de nuit à la lueur des torches. Ils préféraient maintenant reprendre des forces pour les travaux du lendemain.

Les rues étaient désertes bien qu'il n'y ait aucun couvre-feu. Désertes... Pas tout à fait en fait. La nuit avait toujours été le royaume de ce qui n'était pas humain mais depuis l'interdiction de la Magie par Uther Pendragon, la nuit était devenu le meilleur des refuges pour tout ce qui était surnaturel.

Les décisions de l'Humain Uther n'avaient cependant eu que peu effet sur le mode de vie des Fées. Elles avaient toujours été des créatures nocturnes. Les plus prudentes d'entre elles avaient tout de même décidé de cesser leurs incursions chez les humains. Mais les Fées étaient curieuses et cette curiosité était parfois trop forte... Alors certaines continuaient leur visites chez les Géants.

Une chose chez les humains les étonnaient énormément. Les Fées naissaient Fées. Un jour, elles étaient là et elles resteraient ainsi jusqu'à la fin de leur vie, jusqu'à la fin des temps. Les humains n'étaient pas comme ça. Leur temps était court, infime et parfois, le ventre des Géants aux cheveux les plus longs se mettait soudain à enfler et quelques temps plus tard, ils redevenaient comme avant mais... Mais une petite créature était là. Les humains prenaient grand soin de ces créatures car en grandissant, elles devenaient à leur tour humain. Puis, si elles avaient des cheveux longs, elles enfleraient à leur tour pour donner de nouvelles petites créatures.

Les Fées enlevaient souvent les petits êtres produits par les humains pour les étudier. Elles voulaient comprendre. Savoir. Mais elle finissait toujours par rendre la Créature aux humains. Toute vie était importante même si c'était une vie humaine et les créatures enlevées ne survivaient pas très longtemps si elles demeuraient avec les Fées.

Mais cette nuit-là, les Fées ne se rendaient pas chez les humains à cause de leur curiosité. Elles étaient ici parce qu'elles avaient peur...